Les Everglades

 

DSCN2273 DSCN2276

C’est le Mack’s Fishing Camp que nous avons choisi comme point de chute dans les Everglades. Nous avons choisi cet endroit grâce au récit des Cavagnis et avons nous aussi été bien reçus par les hôtes Marshall et Nicole. Ce lieu spécial se trouve le long d’un canal infesté d’Alligators. Deux familles vivent là, deux frères. Cela fait 5 générations qu’ils vivent dans cet endroit.

DSCN2376_modifié-1

Marshall fin pilote d’Air boat,nous a promenés sur le marais avec cet engin particulièrement bien adapté à ces terrains. Son fond plat recouvert d’une épaisse couche de téflon lui permet de glisser sur l’eau, l’herbe et les roseaux.Sa conception est d’une extrême simplicité: un gros moteur V8 avec une hélice en prise directe, 2 volets verticaux pour orienter le flux d’air,une pédale d’accélérateur et un levier pour actionner les volets.IMG_7662 DSCN2371DSCN2317 DSCN2368

 Il nous a fait découvrir une île lui appartenant au milieu de nulle part survolée par des centaines d’oiseaux. Au sol de nombreux fragments de poteries attestent de son occupation par les indiens il y a 3000 ans.

DSCN2294 DSCN2296 IMG_7694

 

 Cette balade a été un enchantement, l’air boat procure des sensations grisantes par ses accélérations, sa vitesse et sa maniabilité hors pair. Françoise a sauté du bateau pour attraper un « baby’s gator » qui a accepté de poser avec nous!! (ça ne s’est peut être pas tout à fait passé comme ça…)Nous n’avons pas tenté l’expérience avec les adultes impressionnants avec leurs 4,00m de longueur et leurs 360kg. Alain voulait que je m’assoie dessus pour l’échelle mais allez savoir pourquoi j’ai refusé.

DSCN2308 IMG_7702 IMG_7704 IMG_7728 IMG_7735 IMG_7741 IMG_7761 DSCN2304_modifié-1 DSCN2319 DSCN2333

D’autres engins roulants tout aussi rustiques et faits maison permettent aussi de parcourir les marais. Alain aurait été à son affaire à leur conception et réalisation!

DSCN2279 DSCN2278

Malgré la loi qui interdit de nourrir les bêtes sauvages, au Mc Fishing Camp, les enfants peuvent utiliser le tobogan qui plonge dans le canal infesté d’Alligators.

DSCN2361

A quelques mètres de là, sur le même bord du canal nous avons pu tirer le portrait d’ Elvis Presley à en croire notre voisine.

IMG_7747_modifié-3  IMG_7764

Dans la journée, nous avons effectué une randonnée à vélo sur un chemin longeant le canal au milieu des marais. Les Alligators se faisaient bronzer au soleil.

DSCN2344 DSCN2350DSCN2345

Marshall et nicole étaient tristes le matin de notre départ car la veille au soir un de leurs chiens s’était fait manger par un alligator juste en face de Vagabond.

Dans l’attente de notre nouvelle carte bancaire, nous retournons dans les keys où nous enchaînons sorties en kayak dans la mangrove, promenades à pieds et à vélo ,et pour Alain kitesurf.

DSCN2381 DSCN2383_modifié-1 DSCN2399 DSCN2409 

 

 

 

C’est sûr qu’on aurait pu être bloqués dans des endroits pires… Rencontre avec Mathias un allemand qui a passé 10 mois autour des USA avec sa femme et sa fille, avec un poids lourd 4X4. Nous avons discuté voyage une soirée sympa en buvant une bière.

DSCN2281 DSCN2289 DSCN2293 DSCN2302 DSCN2320 DSCN2332 DSCN2335 DSCN2343 DSCN2346 DSCN2355 DSCN2363 DSCN2378 DSCN2387 IMG_7672 IMG_7684 IMG_7701 IMG_7713 IMG_7721 IMG_7734 IMG_7738 IMG_7775_modifié-1 DSCN2374

 

 

Miami, Les Keys

Du 9/05 au 15/05/2014 

Le passage par MIAMI ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Des kilomètres de larges avenues encadrées par des immeubles, de nombreuses boutiques de luxe, les banlieues avec des dizaines et des dizaines de km de canaux dont les bords sont occupés par de luxueuses villas avec pontons privés auxquels sont amarrés de gros yachts.

DSCN2170_modifié-1 DSCN2176 DSCN2180 DSCN2181

A Miami beach, l’Ocean Drive sépare la belle plage d’une multitude de restaurants où l’ambiance est festive.

DSCN2264_modifié-1 DSCN2265_modifié-1

Les Keys par contre nous ont beaucoup plu. Il s’agit d’un chapelet d’îles reliées par 42 ponts prolongeant la péninsule de Floride vers le sud.

DSCN2209 DSCN2211 DSCN2215 DSCN2217

Les 200 km de cette voie sans issue se terminent à Key West où se trouve le point le plus au sud des USA(24°19′ de latitude), à quelques encablures de Cuba.

DSCN2225

L’autre particularité de cette route est qu’elle marque la limite entre l’Océan Atlantique et le golfe du Mexique.

Nous passons devant la maison d’Hemingway où il trouva l’inspiration pendant plus de 10 ans. La ville est très touristique, point d’arrêt des paquebots de croisière, mais néanmoins plaisante avec ses petites villas aux jardins fleuris.

DSCN2236 DSCN2228 DSCN2229 DSCN2232

 Depuis qu’on est en Floride, on se dit que celui qui a inventé l’eau chaude ( le Gulf Stream) a vraiment eu une bonne idée!

Le vent est au rendez-vous et Alain ne manque pas l’occasion d’aller faire du kite dans une eau émeraude et turquoise à 25°. Il en profite pour prendre de la hauteur, chose impossible autrement.La route est toujours très plate, les seules montées rencontrées sont les passages sur les ponts et sur les échangeurs. 

IMG_7651 IMG_7647

Ici 80°/° de la population parle Espagnol. Au moment où nous commencions à nous faire à l’Anglais tout est à refaire….

Nous allons devoir séjourner quelques temps aux alentours de Miami car nous avons été victimes de débits frauduleux sur notre carte bancaire et avons du faire opposition. Nous nous sommes rendus au consulat de France où nous avons pu remplir les formalités et la nouvelle carte nous sera expédiée chez eux. Dur, dur la vie de SDF….Nous avons été étonnés de voir que leurs bureaux sont dans un des plus luxueux hôtels de la ville, le Espirito Santo Plaza.

DSCN2256 DSCN2161_modifié-1 DSCN2162 DSCN2165 DSCN2171 DSCN2171_modifié-2 DSCN2175 DSCN2176 DSCN2183 DSCN2189 DSCN2201 DSCN2208 DSCN2216 DSCN2217 DSCN2227 DSCN2230 DSCN2231 DSCN2233_modifié-2 DSCN2237 DSCN2245 DSCN2246 DSCN2252 DSCN2253 DSCN2255 IMG_7658_modifié-2 IMG_7660_modifié-2 DSCN2195DSCN2201DSCN2175

 

Cap Canaveral et Merritt Island NationalWildlife Refuge

 

30/04 au 8/05/2014

Nous remercions tous ceux qui nous suivent. Nous apprécions les commentaires qui nous encouragent dans la poursuite de notre blog. Par contre nous sommes désolés de ne pouvoir répondre.

Déjà un mois que nous avons récupéré Vagabond. Nous sommes ravis de ce début de voyage. Les Américains sont vraiment chaleureux avec nous et toujours disponibles pour nous aider. Ils nous semblent être moins égocentriques et plus respectueux que beaucoup d’autres Européens.

Les 6000 km que nous avons faits nous auront rassurés sur le choix du sprinter et de son aménagement. Si c’était à refaire nous ne changerions rien.

Nous nous sommes toujours sentis en sécurité lors de nos nuitées et n’avons pas été dérangés lors des 23 arrêts « sauvages ».

Ma remarque sur le parc automobile faite à New-york est à nuancer. Si elle était justifiée pour les grandes villes du NE, je me suis rendu compte qu’en dehors ils aiment toujours les grosses voitures largement motorisées. Ce qui est le plus étonnant c’est que tout et n’importe quoi  a  le droit de rouler sur la voie publique de la voiturette de golf au big foot en passant par les gros pick-up surélevés, les harley ( conduites sans casques) et autres trikes..

DSCN2031 DSCN1705 DSCN1875 DSCN1978 DSCN2023IMG_7487

Une telle liberté dans un pays où beaucoup de choses sont archi sécurisées et réglementées est plutôt paradoxale. Les bus scolaires (les fameux bus jaunes) sont eux par contre entourés de moult égards: à chaque arrêt, des feux à éclats s’allument, des panneaux stop se déploient sur le côté, une barrière s’ouvre sur l’avant pour empêcher les enfants de traverser juste devant le bus et les voitures doivent s’arrêter dans les deux sens de circulation. On en a même croisé un qui était encadré par 2 voitures de sécurité,gyrophares allumés.

Dans un autre domaine, une réglementation va jusqu’à fixer la longueur de la laisse des chiens dans les parcs nationaux(1m80).

Alors que nous étions installés à un Mc Do entrain de mettre le blog à jour, un américain voyageant en van, nous aborde pour nous parler de Vagabond et nous questionne sur notre voyage. Puis il s’est proposé de nous tracer un itinéraire. Durant une heure environ, cartes à l’appui,il nous a donné de nombreux conseils.

Plus tard, alors que nous sommes arrêtés à un feu rouge, quelqu’un vient frapper à la vitre. A nouveau un français établi, lui à St Augustine, nous donne sa carte avant que la file redémarre. Il s’agit de Philippe Cahagne;Il a monté une boulangerie pâtisserie qu’il a appelée « les Petites Pleasures ». Nous nous y arrêtons le lendemain pour y prendre le petit déjeuner tout en échangeant nos impressions d’immigrants. Nous en repartons avec une baguette de pain, hum ! du vrai pain français que nous n’avions pas trouvé depuis notre arrivée.DSCN1971_modifié-1

 

Notre arrivée à Daytona Beach se fait sous une pluie soutenue.DSCN1986 DSCN1987 DSCN1989

 Le lendemain, nous profitons du retour du soleil pour aller parader avec Vagabond sur « la plus fameuse plage du monde ».

DSCN2008

DSCN2015 DSCN2019

Nous sommes maintenant en zone subtropicale, la température va de environ 22° le matin à 32° l’après midi et l’eau est vraiment bonne pour la baignade(24°).

 

Une visite de l’International Speedway s’imposait. Nous avons la chance d’y arriver alors que se déroule une course. Le spectacle est assez prenant les voitures se suivent parfois à quelques cm sur cet ovale dont les virages sont inclinés à 31°, effet accentué par la sonorité rauque de leurs moteurs. Françoise a peu apprécié mais c’est à voir.DSCN2020 IMG_7510 IMG_7475 IMG_7480

 

La visite du « Space Center » à Cap Canaveral nous a enchantés. Nous avons replongé dans la conquête de l’espace, le premier pas sur la lune, la navette Atlantis et nous avons pris conscience des exploits technologiques qui ont été effectués pour en arriver là. La salle de commandement du vol historique d’Apollo VIII sert maintenant de salle de projection. Le film retraçant l’épopée de ce vol nous a émus. Le gigantisme du hangar d’assemblage des fusées, ainsi que celui des fusées elles même nous a étonnés. Les voies doubles(une pour chaque chenille) permettant d’amener les fusées depuis le hangar jusqu’à leurs rampes de lancement sont plus larges qu’une autoroute. Malgré toute cette débauche de technologie, Cap Canaveral est une zone de magnifiques plages et de lagunes où la nature est protégée. C’est lors de notre visite que nous avons vu nos premiers alligators.

DSCN2035 DSCN2041 DSCN2059 DSCN2063 DSCN2087DSCN2101DSCN2051

 

Les trois jours suivants dans la réserve de Merritt Island et le parc de Sebastian, nous avons alterné promenades à vélo et en kayak dans la mangrove, ponctuées par des baignades dans l’eau chaude de l’océan. Nous avons rencontré un groupe de lamantin dans la lagune, l’un d’eux est passé sous notre kayak à fleur d’eau, les autres tout à côté, ce fut une expérience prenante.

DSCN2132 DSCN2117 DSCN2122 DSCN2130_modifié-1

Plus tard, à pied nous avons approché des alligators. Le sourire que semble esquisser celui-ci nous a laissés perplexes:était-ce celui de satisfaction d’un bon repas passé ou à venir?

IMG_7592 IMG_7589

Nous avons aussi découvert de nombreuses espèces d’oiseaux et vu sur la plage des traces laissées par les tortues venues la nuit pondre et les emplacements au fond desquels elles déposent leurs œufs avant de les recouvrir de sable et de retourner à l’eauIMG_7602 IMG_7546 IMG_7554_modifié-1 IMG_7565_modifié-1 IMG_7573_modifié-1

 Avant de repartir de ce parc, nous sommes allés nous baigner avec les lamantins et les avons laissé nous approcher à 2m mais l’eau du lagon n’était pas assez claire pour les photos.

DSCN2026 DSCN1698 DSCN1768 DSCN1769 DSCN1781 DSCN1877 DSCN1913 DSCN1915 DSCN1969 DSCN2022

DSCN2099 DSCN1993_modifié-1 DSCN2002 DSCN2005 DSCN2007 DSCN2012 DSCN2013 DSCN2034_modifié-1 DSCN2037 DSCN2038 DSCN2042 DSCN2044 DSCN2049 DSCN2061 DSCN2066 DSCN2067 DSCN2068 DSCN2069 DSCN2080 DSCN2085 DSCN2092 DSCN2098

IMG_7606_modifié-1 DSCN2107 DSCN2110_modifié-1 DSCN2124 DSCN2137 DSCN2138 IMG_7483 IMG_7536 IMG_7550 IMG_7556 IMG_7557 IMG_7563 IMG_7565_modifié-1 IMG_7574

 

Géorgie

23/04 au29/04/2014

Savannah marque l’entrée en Géorgie par le nord. Cette ville respire la douceur de vivre. Pas moins de 4 parcs et de 22 squares agrémentent le centre historique. Les chênes plusieurs fois centenaires y sont rois.

DSCN1782 DSCN1788 DSCN1791

Sur les quais de la Savannah River, en face de l’ancien marché au coton,un saxophoniste nous fait plonger dans l’ambiance musicale du sud des USA.

DSCN1785 DSCN1787

Nous lui achetons un CD et avons droit à un morceau de sa composition en live.

20090001

Pour un petit réconfort rafraîchissant, on s’arrête manger des glaces, bien sûr taille US. 

DSCN1794

Saint Simons Island se trouve à l’entrée du port de Brunswick. Nous nous y arrêtons 3 jours pour profiter de ses plages où nous  prenons notre premier bain, et de ses chemins que nous parcourons à vélo en admirant la faune et ses chênes  décorés de dentelles de mousse Espagnole.

DSCN1799 DSCN1818 DSCN1821 IMG_7327 IMG_7337 IMG_7347

Moyennant une petite pièce ce canard a bien voulu garder nos vélos.

DSCN1819

En bord de mer, pélicans et dauphins nous ravissent à nouveau. 

DSCN1808 DSCN1867 DSCN1869DSCN1848

Nous avons maintenant compris pourquoi les locaux paraissaient étonnés de nous voir nous extasier devant les pélicans : on en voit ici par centaines et ils sont plus courants que mouettes et goélands.

Cette île était réputée pour l’ostréiculture. Depuis le 15ème siècle, les coquilles d’huîtres servaient à fabriquer du ciment ; réduites en cendres et mélangées à la cendre de bois . Le béton était obtenu en mélangeant avec de l’eau et des coquilles entières. Certaines maisons sont toujours construites avec ce béton.

DSCN1882 

 Ici pas de camping mais lieu de villégiature pour gens « branchés » et aisés, des propriétés luxueuses et des grands parcours de golf. Nous étions les seuls en camping-car et avons pu passer 3 nuits tranquilles sûrement parce que la saison n’a pas encore vraiment débuté.

Notre route passe par la ville de Woodside que nous trouvons en pleine effervescence. C’est le jour du 29ème festival annuel de Crawfish un immense marché le long d’une promenade en sous bois où se mêlent les étals variés, les stands politiques, démonstration d’art martiaux  et bien sur de nombreux chapiteaux pour déguster les produits de la mer.

DSCN1893 DSCN1902 DSCN1905

 Les routes sont toujours très plates juste au dessus du niveau de l’océan, au milieu des marécages et des forêts denses.

A notre entrée en Floride, nous faisons une randonnée en kayak  sur une voie serpentant entre les roseaux qui nous conduit jusqu’à une superbe plage de sable blanc en bordure de l’océan.

DSCN1933 DSCN1921 DSCN1925 DSCN1928 

Là d’autres kayakistes nous montrent deux crabes que nous n’avions jamais vus, un mélange de raie(pour la queue) de tortue(pour la carapace)et de crabe(pour les pattes se terminant par des pinces), ils nous diront qu’il s’agit de Horseshoe crabs.

DSCN1932 DSCN1931

 La température est maintenant bien montée et nous commençons à apprécier la clim quand nous roulons. La côte atlantique paraît être un ruban de sable ininterrompu, mais loin d’être accessible de partout. Les zones habitées n’offrent que très peu d’accès publics, pas plus que les zones protégées.

DSCN1944 DSCN1946 DSCN1948 

Arrivés à St Augustine nous trouvons l’accès à une plage ouverte aux 4X4, nous en profitons pour nous y installer pour 3 nuits que nous passons agréablement bercés par le flux et le reflux.

DSCN1963

 St Augustine est une petite ville dont l’architecture a été fortement marquée par la présence Espagnole au 14ème siècle. Le filon de la piraterie est exploité avec un musée qui lui est consacré ainsi que des bateaux de pirates à visiter.

DSCN1962

 Henry Flagler, ayant fait fortune dans la construction des chemins de fer de l’Est américains y fit construire de remarquables bâtiments dont un sert maintenant de collège.

IMG_7438 IMG_7440

Le Castillo San Marcos a été construit de 1672 à 1695 par les Espagnols pour se protéger des attaques des Français et des Anglais.Ce fort en étoile a été bâti avec le calcaire coquillier(coraux et coquillages compressés)

IMG_7416 IMG_7418

 De retour sur la plage nous voyons à nouveau des dauphins. Bien que le vent soit faible, Alain n’a pu s’empêcher de tenter une session de kite surf pour les approcher. Peine perdue il doit abandonner au bout de deux bords, le vent n’étant pas suffisant.

 

IMG_7383 IMG_7386 DSCN1784 DSCN1786 DSCN1797 DSCN1806 DSCN1809 DSCN1813 DSCN1814 DSCN1823 DSCN1828 DSCN1829 DSCN1872 DSCN1873 DSCN1874 DSCN1887 IMG_7346IMG_7433 IMG_7434 IMG_7441 DSCN1952 DSCN1955 DSCN1964 IMG_7424