ALASKA

DSCN4588

 Nous voilà en Alaska à l’extrême Nord Ouest du continent Nord Américain. C’est seulement en 1959 que ce territoire a été annexé aux États Unis comme 49ème état. C’était une colonie Russe jusqu’en 1867 quand les États Unis l’ont racheté. L’économie est dominée par les revenus du pétrole, du gaz naturel et de la pêche. Le qualificatif qui vient à l’idée quand on traverse toundra, taïga et forêts est « immensité »

DSCN4614 DSCN4615

 Cet état trois fois plus grand que la France est dix fois moins peuplé, ainsi, il est courant de parcourir des centaines de km sans apercevoir signe de vie, du moins humaine.

Nous entrons en Alaska par un petit poste frontière perdu au milieu de la « Top of the World Highway ». Cette route moitié graviers, moitié goudron au Canada devient une belle route récemment refaite côté Alaska., c’est la voie transversale la plus au Nord du continent. Elle est fermée l’hiver. 

Notre première étape est Chicken, un hameau qui a été créé par les chercheurs d’or ( jusqu’à 700 orpailleurs s’y seraient installés), la rivière étant réputée pour l’or qu’elle recèle. Aujourd’hui une poignée d’habitants l’ont reconvertie dans le tourisme d’été avec terrain de camping, restaurants et magasins de souvenirs, tous arborant la poule emblématique et de nombreuses pièces de machines d’époque ayant servi à l’exploitation de l’or.

DSCN4595DSCN4589 DSCN4590

 Une énorme drague aspiratrice est exposée comme musée.

DSCN4597

Alain s’est essayé au maniement de la bâtée, après démonstration du maître des lieux. Pas de pépites récupérées mais des paillettes, ce qui devrait nous permettre d’assurer financièrement la suite de notre voyage…

DSCN4600 DSCN4606 DSCN4607

A Fairbanks, nous retrouvons la civilisation que nous avions quittée depuis pas mal de temps. De grandes routes, des supermarchés, de la circulation, des carrefours et même des feux rouges … La ville n’a rien d’exceptionnel si ce n’est son magnifique office de tourisme et centre culturel retraçant la vie des Inuits et des trappeurs et exposant de nombreux animaux empaillés.

DSCN4617 DSCN4620 DSCN4621

L’autre point d’intérêt est son musée du Nord de l’université de l’Alaska. Nous y passons 3h à découvrir de multiples facettes de la vie sous ces latitudes.

DSCN4636 

Fairbanks est située dans la zone où les aurores boréales sont le plus fréquemment observées : environ 200 par an ! Malheureusement nous sommes trop tôt dans la saison, celle ci commençant vers le 21 Août. Faute de pouvoir en observer nous sommes allés voir un documentaire au Musée du Nord pendant lequel nous avons pris quelques photos.

DSCN4629 DSCN4631

Ici les places de parking sont équipées de poteaux avec alimentation électrique et les voitures ont toutes une prise électrique pour brancher le réchauffage moteur indispensable lorsqu’il fait -40°C. Pour notre part nous sommes tombés sur une des plus chaudes journée de l’été avec 15° au réveil et 25°C l’après midi.

DSCN4625

Un peu à l’écart du centre ville, nous visitons le parc des pionniers, du temps du « gold rush » où les habitations authentiques restaurées sont entourées de plus récentes construites dans le même style. C’est aussi un musée à ciel ouvert d’antiques engins ayant servi à l’extraction de l’or dont une pelle mécanique à vapeur qui a participé au creusement du canal de Panama, continué son service sur Hawaï puis terminé sa carrière ici.

DSCN4649 DSCN4642 DSCN4646

le Parc National de Dénali est une immense réserve naturelle comprenant la chaîne de montagnes de l’Alaska. Le mont Mc Kinley en fait partie, c’est le sommet le plus élevé du continent Nord Américain avec ses 6194 m appelé aussi Dénali(le plus haut sommet) en Athabascan.

IMG_8670 IMG_8672

Une seule route sans issue rentre dans ce parc. La circulation des véhicules particuliers n’est possible que sur les 25 premiers de ses 150 km. C’est donc en bus que nous partons visiter le cœur de ce parc. Durant les 8 h d’excursion, nous avons pu voir et photographier de nombreux grizzlis et caribous ainsi que des paysages hauts en couleurs, un passage s’appelant d’ailleurs « polychrome pass ».

DSCN4664 IMG_8689 IMG_8716 IMG_8745 IMG_8756 IMG_8788 IMG_8848 DSCN4661 IMG_8661 - Copie

Nous avons aussi aperçu un groupe de moutons blancs des montagnes  « Dall sheep » qui sont à la base de la création du parc afin de les protéger d’une chasse massive.

DSCN4688    

Loups, coyotes, renards et orignaux sont aussi présents dans ce parc.

Nous nous arrêtons à Talkeenat, village très touristique logé au confluent de trois rivières dont les eaux de différentes couleurs allant du gris ardoise au blanc laiteux ne semblent pas vouloir se mélanger.

DSCN4695 DSCN4696 DSCN4699 DSCN4701

Nous n’avions jamais autant vu d’hydravions qu’ici. La moindre étendue d’eau leur sert de base, de nombreux opérateurs proposant des vols au dessus des montagnes et des glaciers.

DSCN4691

 DSCN4586 - Copie DSCN4593 - Copie DSCN4594 - Copie DSCN4599 - Copie DSCN4610 - Copie DSCN4612 - Copie DSCN4630 - Copie DSCN4632 - Copie DSCN4640 - Copie DSCN4644 - Copie DSCN4645 - Copie DSCN4647 - Copie DSCN4652 - Copie DSCN4653 - Copie DSCN4659 - Copie DSCN4660 - Copie DSCN4662 - Copie DSCN4667 - Copie DSCN4671 - Copie DSCN4673 - Copie DSCN4674 - Copie DSCN4675 - Copie IMG_8661 - Copie IMG_8681 - Copie IMG_8686 - Copie IMG_8687 - Copie IMG_8716 - Copie IMG_8751 - Copie IMG_8761 - Copie IMG_8762 - Copie IMG_8765 - Copie IMG_8775 - Copie IMG_8792 - Copie IMG_8797 - Copie IMG_8806 - Copie

 

IMG_8859 DSCN4702 IMG_8808 IMG_8809 IMG_8813 IMG_8836 IMG_8842 

YUKON

 

Dawson Creek, en Colombie Britannique est le début de l’Alaska Hwy (Highway=route).

DSCN4474_modifié-1

Cette route longue de 2450 km se termine à Fairbanks en Alaska après avoir traversé la Colombie Britannique et le Yukon. Dès le début, nous partons sur la route historique pour passer sur le pont Kiskatinaw, le seul pont tout en bois et courbe toujours utilisé sur cette voie.

DSCN4482 DSCN4479_modifié-1

635 km plus loin après avoir rencontré seulement 3 petites agglomérations, puis longé des centaines de lacs au milieu de forêts denses, nous arrivons à Watson Lake, la porte du Yukon.

DSCN4488

Dans cette ville se trouve sûrement la plus grande forêt de pancartes laissées par des voyageurs. Depuis qu’en 1942 un ingénieur travaillant à la construction de l’Alaska Hwy eut l’idée d’en ériger une mentionnant la distance le séparant de sa ville natale, plus de 78000 visite l urs ont laissé la trace de leur passage sur des poteaux tout autour de l’office du tourisme. Nous n’avons pas dérogé à la règle en ajoutant la nôtre ( merci à Mercedes Calgary qui nous avait offert le gobelet isotherme!).

IMG_8637 DSCN4492_modifié-1 IMG_8638

Nous nous sommes arrêtés à Whitehorse, la plus moderne et grande ville sur l’Alaska Hwy traversée par la rivière Yukon. Aux portes de la ville, nous avons visité la passe migratoire érigé en 1958 ( la plus grande passe en bois au monde). Elle permet au saumon royal (appelé ici chinook) de remonter sur le côté du barrage afin de continuer vers le nord pour frayer en Alaska à plus de 2000 km. La saison ayant commencé, nous avons pu voir plusieurs de ces beaux poissons entrain de chercher l’entrée de l’échelle et un entrain de la remonter.DSCN4500 DSCN4497 DSCN4498 DSCN4499 

Là nous quittons l’Alaska Hwy pour remonter vers le nord, direction Dawson City. Un peu avant cette ville nous partons sur Inuvik par la Dempster Hwy. Cette Piste de terre, gravillons et tout venant est longue de 740 km avec terminus à Inuvik l’été. ( l’hiver la route se prolonge sur la glace vers le nord). Elle traverse la pampa avec toujours de nombreux lacs, ondulant entre de petites montagnes de la chaîne Mackenzie.

DSCN4507 DSCN4510 DSCN4512

Nous avons pu voir notre premier Grizzli avec ses deux bébés.

IMG_8653 IMG_8645 IMG_8640

Au fur et à mesure de l’avancement, les arbres sont de plus en plus petits et espacés, le sol est pauvre et pas suffisament de lumière comme nous la expliqué Bryan, un ingénieur des eaux et forêts Canadien voyageant en camping-car, rencontré sur la route, avec qui nous avons partagé un dîner .

 DSCN4519 DSCN4521 DSCN4523

A mi chemin nous traversons le Cercle Arctique. C’est la ligne où, le soleil vient tangenter l’horizon au solstice d’été, avant de réamorcer son ascension.

 DSCN4518 DSCN4513 DSCN4562

Inuvik n’a rien d’extraordinaire. C’est une ville où ont été parqués les Inuits et, l’isolement aidant, une partie de la population semble avoir sombré dans l’alcool et la drogue. Ceci plus les problèmes de consanguinité nous a laissés perplexes..Les maisons sont presque toutes sur pilotis et raccordées à des canalisations d’un système de chauffage collectif. Nous avions envisagé un tour en hydravion au dessus du delta de la Mckenzie River, mais le prix nous en a dissuadés (440$ par personne).

DSCN4489 DSCN4546 DSCN4543 DSCN4544 DSCN4545

Nous avons néanmoins pu voir le soleil de minuit. A priori la clarté dure jusqu’au lever mais nous n’avons pas réussi à le vérifier à cause du sommeil qui nous a gagnés et du ciel couvert le matin.

DSCN4553 DSCN4549 DSCN4552

Nous avons fait le retour en une journée, la piste étant roulante. Toutefois, sur certains tronçons, elle devenait boueuse après les quelques averses que nous avons rencontrées. Le trafic ne nous a pas gênés : personne devant ni dans le rétro sur les 128 premiers km où nous rattraperons 2 motards au grès du passage sur un bac de la Mackensie River.

DSCN4559 DSCN4554

Au km 186, nous arrivons toujours en solitaire à un autre bac qui fera la traversée de la Peel River pour nous seuls. 

DSCN4557

C’est au km 375 que nous verrons la 1ere voiture dans notre voie,c’est celle de Michèle et Gaëtan qui venaient de faire une pose photo. Comme la veille où nous les avions rencontrés à Inuvik, nous avons bien discuté et pensons que nous nous reverrons car nos destination futures sont similaires.

DSCN4565

Nous parcourons la suite de la piste jusqu’au km 650 sans rattraper ni être rattrapés par qui que se soit et en croisant seulement une vingtaine de véhicules ! Mais là c’est l’incident de parcours : un pneu de Vagabond a littéralement explosé. Alain pense que c’est probablement dû à une crevaison lente qu’il n’a pas ressentie à cause des inégalités de la piste et du vent latéral parfois soutenu. Il s’était pourtant arrêté 2 fois 150 km avant parce qu’il trouvait le camion instable mais n’avait rien remarqué visuellement. Il s’est promis de vérifier avec le manomètre la prochaine fois !

DSCN4567

A Dawson City nous avons pu commander le pneu manquant (même dimension et marque) livré le lendemain. C’est une ville qui a gardé le caractère d’autrefois, elle est très touristique et animée.

DSCN4575 DSCN4577 DSCN4579

Même les Cow boys ont leur parking, à ne surtout pas occuper car attention !

DSCN4580(ceux qui ne respectent pas seront chatrés).

Le nettoyage de Vagabond, qui en avait besoin après 1480 km de piste nous occupe le reste de la journée.

 

DSCN4568 DSCN4570

 

IMG_8657 DSCN4522 DSCN4501 DSCN4496 DSCN4525 IMG_8644 IMG_8636 IMG_8635 IMG_8632 IMG_8630 IMG_8627 IMG_8621 IMG_8617 IMG_8616 DSCN4584 DSCN4582 DSCN4581 DSCN4578 DSCN4576 DSCN4566 DSCN4536 DSCN4534 DSCN4533 DSCN4529 DSCN4528 DSCN4490 DSCN4485

 

 

Calgary

 

Notre séjour sur Calgary se prolonge,  Alain voulant faire la vidange du camion avant notre départ pour l’Alaska. Déjà aux USA, nous nous étions rendus compte que le sprinter, bien que très présent, n’était pas équipé du même moteur et que nous ne pouvions pas avoir les filtres par le réseau mercedes. Aucune des nombreuses stations de vidange de Calgary n’acceptant de faire la vidange faute de filtre, nous nous en sommes fait expédier depuis la France par l’intermédiaire de son frère. Le colis devait arriver dans les 3-4 jours par chrono post, c’était sans compter sur les douanes de Toronto qui l’ont bloqué 13 jours ! Après maintes péripéties nous avons pu faire débloquer le colis. Entre temps, un jour où nous étions désespérés, Tim est passé par là, il s’est intéressé à nous et nous a pris en charge. Il connaissait le chef d’atelier de mercedes qui lui a confirmé qu’il possédait le filtre car depuis cette année notre modèle était importé au Canada !!! Nous avons enfin pu faire la révision du camion. De plus Tim s’est proposé de réceptionner le colis et de nous l’envoyer à Vancouver quand nous y serons. Nous l’avons invité avec sa femme Sherry au restaurant pour les remercier, et avons passé une très bonne soirée. Dès le lendemain nous avons donc pu reprendre la route sans plus attendre.

Pendant ce temps, nous avons eu tout loisir de visiter Calgary et ses environs. Nous avons assisté à un Pow Wow organisé en territoire indien par la nation TsuuTina. Il s’agit d’une grande fête où les différentes tribus de la région se regroupent , et les participants revêtus de magnifiques costumes traditionnels se livrent à un concours de danse sous un très grand chapiteau. C’est une manière bien sympathique de faire perdurer leurs coutumes et de les transmettre à leurs descendants. Il est à noter que ces réunions ne font pas partie des circuits touristiques, aucune pub n’étant faite dans aucun office de tourisme, de plus l’entrée est libre et gratuite. 

DSCN4331_modifié-1 DSCN4365 DSCN4369 DSCN4330_modifié-1 DSCN4340

En marge de cette manifestation, toujours sur les terres de la nation Tsuu Tina, nous avons assisté à un rodéo pour lequel les deux catégories, chevaux et tauraux, sont aussi spectaculaires l’une que l’autre.

IMG_8502 IMG_8500 IMG_8497 IMG_8470 IMG_8448 IMG_8443 IMG_8426 IMG_8425

La ville de Calgary est traversée par la rivière Bow. Une île, Prince’s Island, forme un très beau parc où se tiennent festivals de musique et représentations de théatre. C’est aussi un endroit très prisé par les sportifs qui pratiquent jogging et vélo.

DSCN4381

De retour dans les rocheuses, nous allons à Canmore, petite ville au pied des montagnes qui a servi de base de ski nordique lors des J.O. de 1988.

DSCN4313 DSCN4314

De là, nous empruntons une piste de 70 Km vers Kananaskis qui offre de très beaux points de vue au cœur des montagnes et faisons la rencontre avec un orignal.

IMG_8387 IMG_8389 IMG_8393

Nous atteignons Banff par l’autoroute Trans Canadienne. Des ponts ont été construits pour permettre à la faune sauvage de traverser sans danger.

DSCN4386

Nous commençons la visite du Parc National de Banff par Lake Louise dont les eaux ont une couleur bleu vert laiteux de toute beauté. Cette couleur est due à la poudre de roche broyée par le glacier et amenée par les eaux de fonte.

DSCN4402 DSCN4403

Une randonnée à VTT nous amène au lac Ross après avoir traversé la ligne de partage des eaux. Là, un torrent le Divide, à la particularité de se diviser en deux, les eaux à droite allant se déverser dans l’océan Atlantique et celles partant à gauche dans l’océan Pacifique à 4500 km de l’autre…

DSCN4397 DSCN4396_modifié-2

Nous avons de la chance de voir plusieurs ours noirs dont une mère avec ses 2 oursons.

IMG_8546 IMG_8553 IMG_8555 IMG_8575 IMG_8586 IMG_8590 IMG_8594

Nous faisons une randonnée à pied contournant le lac Bow, pour aller jusqu’aux chutes du glacier Bow, durant laquelle nous ne nous lassons pas d’admirer la couleur des eaux.

DSCN4432 DSCN4410 DSCN4413 DSCN4423 DSCN4428

Nous rejoignons Jasper par la Promenade des Glaciers. Cette route relie le Parc National de Banff à celui de Jasper. Nous nous arrêtons au Centre du Champ de Glace au pied du Glacier Athabasca que nous approchons après une petite marche à travers la moraine. On prend réellement conscience du réchauffement climatique qui a provoqué son recul impressionnant.. Ce glacier est comme 7 autres des environs alimenté par l’immense champ de glace de Columbia qui le domine. L’eau de fonte de ce champ de glace alimente 3 grands systèmes fluviaux : celui de la rivière de Saskatchewan, celui du fleuve Columbia et celui de la rivière Athabasca pour finalement aboutir dans 3 océans Atlantique, Pacifique et Arctique.

DSCN4443 DSCN4441 DSCN4453 DSCN4446

Plus bas, nous allons voir les spectaculaires chutes Athabasca.

DSCN4463 DSCN4458 DSCN4460

 

Depuis Jasper, ville très touristique, nous partons à VTT par un sentier à travers la forêt jusqu’au lac Pyramid. Durant cette promenade nous rencontrons un Wapiti puis nous allons dormir au bord du lac Maligne, le plus grand des lacs du parc Jasper avec ses 22 km de long.

DSCN4470 IMG_8613 IMG_8610

Les parcs de Banff et Jasper avec leurs multitudes de lacs, de sommets et de Glaciers nous ont à leur tour charmés. Nous avons aussi beaucoup apprécié d’y voir des ours, des wapitis, des big horns et autre faune sauvage.

 

IMG_8608 IMG_8602 IMG_8606

IMG_8558 DSCN4392_modifié-1 DSCN4398 DSCN4407 DSCN4411 DSCN4417 DSCN4430 DSCN4465 IMG_8533 IMG_8541IMG_8405_modifié-1 IMG_8397_modifié-1 DSCN4377 IMG_8501 DSCN4335 DSCN4342 DSCN4347 DSCN4353 DSCN4372