Costa Rica 2

Le Costa Rica est partagé en 2 par une chaîne volcanique qu’il faut traverser pour se rendre de la côte Pacifique à la côte Caraïbe. Pour ce faire, nous passons par le volcan Irazu qui culmine à 3432 m. A notre arrivée au bord du cratère, une épaisse brume nous empêche toute visibilité. Nous attendons qu’elle se dissipe pour pouvoir observer le fond du cratère principal et avons la déception de constater que la lagune vert émeraude qui était en photo sur les dépliants de l’entrée du parc était asséchée (depuis 3 ans nous dira un guide…). Nous bivouaquons dans une prairie près de l’entrée du parc à 3300 m et devons ressortir la couette rangée depuis Janvier ( 7° dehors au petit matin, soit 20° de moins que la moyenne à laquelle nous étions habitués.)

DSCN2522 DSCN2523 DSCN2526 DSCN2534 DSCN2540

Nous redescendons sur la côte Caraïbe en traversant de très grandes plantations de caféiers puis plus bas d’immenses bananeraies.

DSCN2715 DSCN2718

En arrivant en bord de mer, nous trouvons une forte ressemblance avec le Bélize. Populations d’indiens et d’afro-caribéens accueillants et très cool, logés dans des maisons en planches sur pilotis couvertes de tôles.

DSCN2566 DSCN2578

Nous allons au sud jusqu’au bout de la route côtière pour nous poser sur la belle plage de Manzanillo.

DSCN2563 DSCN2550 DSCN2562

Un paresseux nous y reçoit, nous indiquant le rythme à adopter par la chaleur et le taux d’humidité qui sévissent ici.

DSCN2556 DSCN2554

Nous partons avec un guide à 6 h du matin pour une marche dans la jungle du Parc National de Manzanillo. Nous nous enfonçons peu à peu dans la forêt humide primaire et pouvons voir outre l’exubérante végétation,

DSCN2678 DSCN2590 DSCN2599 DSCN2611 DSCN2633 DSCN2640 DSCN2652

de nombreux animaux parmi lesquels des grenouilles rouges ( minuscules mais venimeuses), tarentules, caïmans, chauve-souris, couleuvres, oiseaux, singes et pour finir, en bord de plage, le rare caniche blanc aux oreilles et à la queue rose….

IMG_1767 DSCN2588 DSCN2592 DSCN2608 DSCN2615 DSCN2624 DSCN2630 DSCN2649 DSCN2653 DSCN2676 IMG_1705 IMG_1716 IMG_1718 IMG_1740 IMG_1756 IMG_1765 DSCN2577

A Bribri, nous allons visiter une plantation de cacao ancestrale d’une famille d’indiens. Les cabosses sont récoltées sur les cacaoyers, puis leur coque est cassée à coups de machette pour récupérer les fèves qui sont laissées 5 jours à fermenter. S’en suit leur séchage au soleil une vingtaine de jours avant de les griller, les concasser puis les broyer pour obtenir une pâte 100°/° cacao. Nous avons droit à une démonstration de leur savoir faire pour ces dernières opérations (voir film).

 DSCN2691 DSCN2684

Dans leur propriété, ils nous font aussi découvrir de nombreuses plantes médécinales ainsi que celles qui servaient de colorant, comme ces graines rouges qu’ils utilisaient pour leurs peintures de guerre et dont Françoise va se parer.

 DSCN2690 DSCN2687 DSCN2689

Un peu plus au nord, Cahuita possède aussi son parc en bord de mer avec de superbes plages protégées par une barrière de corail vers laquelle nous allons nager.

DSCN8415 DSCN8440 DSCN8442 DSCN8445 IMG_1810 IMG_1814 IMG_1820 DSCN8404 DSCN8411 DSCN8412

Toujours plus au nord, il n’y a plus de route le long de la côte mais une piste mène à un parking où nous laissons Vagabond pour emprunter un transport public en lancha, seul moyen de se rendre à Tortuguero. Nous arrivons après une heure et demi de navigation sur des canaux zigzagant au coeur de la jungle.

DSCN2720 DSCN2722 DSCN2733 DSCN2732

Ce village sur une langue de terre entre mer Caraïbe et lagune qui était habité par des pêcheurs de tortues s’est totalement reconverti au tourisme depuis la création du parc national.

DSCN2735 DSCN2736

Nous passons une nuit dans une « cabinas » afin d’être prêt à 6 h du matin pour une balade en canoë dans ce parc. Nous approchons en silence au plus près d’une grande variété d’oiseaux, mais aussi de caïmans et d’iguanes.

IMG_1902 DSCN2746 IMG_1860 DSCN2752 DSCN2756 DSCN2760 DSCN2764 DSCN2765 IMG_1866 IMG_1873 IMG_1882 IMG_1886 IMG_1890

Une promenade sur la plage nous permet de voir des tortues venant d’éclore escalader avec peine les bords de leur nid avant d’effectuer une course effrénée vers l’océan.

De retour sur la côte Pacifique, nous restons 4 jours sur la plage d’Esterillos, bon spot de surf et lieu de villégiature de nombreux aras rouges que nous ne nous lassons pas d’admirer.

  IMG_1916 IMG_1958 IMG_2004 IMG_2009 IMG_2033 IMG_2054 IMG_2049 IMG_2050 IMG_2038

D’autres photos

IMG_1784 DSCN2586 DSCN2612 DSCN2617 DSCN2660 DSCN2661 DSCN2668

IMG_1910 DSCN2610 DSCN2643 DSCN2658 DSCN2748 DSCN2750 DSCN2770 DSCN2780 IMG_1701 IMG_1742 IMG_1748 IMG_1759 IMG_1790 IMG_1804 IMG_1818 IMG_1831 IMG_1850 IMG_1858 IMG_1864_modifié-1 IMG_1875 IMG_1880 IMG_1887 IMG_1909

DSCN8438 DSCN2516 DSCN2519 DSCN2545 DSCN2546 DSCN2549 DSCN2573 DSCN2574 DSCN2582 DSCN2627 DSCN2628 DSCN2629 DSCN2639 DSCN2646 DSCN2662 DSCN2664 DSCN2671 DSCN2679 DSCN2683 DSCN2692 DSCN2704 DSCN2786 DSCN2789 DSCN8424 DSCN8431 DSCN8435 DSCN2568 DSCN2569

Costa Rica

A notre entrée au Costa Rica, nous allons nous mettre au vert 2 jours dans une finca. Le seul véhicule qui s’y trouvait était français, celui de Liliane et Alain qui font leur périple aux Amériques dans l’autre sens. Nous échangeons de nombreuses infos pour la suite de nos voyages et partons randonner à la recherche des paresseux qui vivent dans ces fôrets exhubérantes. Recherche vaine, nous ne pouvons voir que le petit recueilli par les maitres des lieux suite à son abandon par ses parents, quelques oiseaux et singes hurleurs.

IMG_1678 DSCN2312 DSCN2317 DSCN2318 IMG_1650

Nos approches de l’océan Pacifique dans les précédents pays d’Amérique centrale avaient été quelque peu frustrantes à cause des accés très limités au bord de mer. Ici, au contraire, il est très facile de bivouaquer sur les grandes plages et nous en profitons un maximum pendant 2 semaines. Nous commencons par le golfe de Papagayo où les eaux tranquilles nous permettent des promenades en kayak parmi les tortues et les raies. Plus bas nous rejoignons Pascal, Laeticia et Théo et se sont les baignades « massages » dans les grosses vagues appréciées par les surfeurs.

DSCN2347 DSCN8390 - Copie DSCN8391 DSCN2322 DSCN2326 DSCN2344 DSCN2346

Sur certaines plages comme celle d’ Ostional les tortues vertes viennent pondre par centaines les nuits « d’abrivada ». Le matin, le spectacle est désolant car la plage est envahie par des centaines de vautours et de nombreux chiens venus déterrer des milliers d’oeufs pour s’en repaître. Un soir nous assistons à la ponte de l’une d’entre elles. Ce sont de grosses tortues de 80 cm à 1 m pesant 120 kg, pourtant bien plus petites que les tortues luth qui leur succéderont à partir du 20 Octobre, ces dernières atteignant 450 kg.

DSCN2439 DSCN6581 - Copie DSCN6583 - Copie DSCN2372 DSCN2383 DSCN2386 DSCN2395 DSCN2397

Nous sommes à la saison des pluies et les pistes que nous empruntons avec « le Palathéo » pour faire le tour de la péninsule de Nicoya ont été ravinées. Quelques passages de rios d’eau boueuse ont nécessité une reconnaissance à pieds pour trouver l’endroit le moins profond… et la sortie sur l’autre rive parfois décalée d’une bonne centaine de mètres. Il est vrai que nous sommes partis sur un itinéraire très peu fréquenté fortement déconseillé en cette saison par les guides touristiques.

DSCN2380 DSCN2401 DSCN2430 DSC_7697 DSC_7703 DSCN2374

Pour pimenter un peu le parcours et profiter un maximum de la nature sauvage, nous empruntons à nouveau des pistes de montagne pour atteindre le pied du volcan Arenal. Après quelques traversées à gué de larges torrents, nous arrivons à un pont en planchettes plus ou moins vermoulues clouées sur 2 gros troncs d’arbre. Heureusement le seul autochtone que nous y rencontrons nous affirme que nous pouvons nous y engager car il a déjà vu passer un camion chargé de 4 vaches ! Pour le Palatheo, avec ses 14 tonnes, pas question de rouler dessus, mais sa garde au sol impressionnante lui permet de traverser à gué sans problème dans un mètre d’eau. Plus loin, un retrécissement nous oblige à sortir machette et pioche pour libérer le passage et enfin arriver au bord de la lagune Arenal qui se trouve au pied du Volcan.

DSC_7734 DSCN2457 DSCN6653DSCN2471 DSCN6643 DSCN6655 DSC_7717

Avant de quitter la Fortuna, nous allons voir la belle cascade de 70 m, au pied de laquelle nous pouvons enfin nous baigner dans une eau presque fraîche.

DSCN2514 DSCN2483 DSCN2495 DSCN2504

Au Costa Rica, l’économie est largement dominée par l’industrie touristique. Le contraste avec les autres pays d’Amérique Centrale est frappant et le coût de la vie est sans commune mesure (égal voire supérieur à celui de la France). Les abords des sites les plus visités sont envahis d’attractions à l’américaine accessibles à prix fort (location de quad, jet ski, tyroliennes, vue sur la canopée en téléphérique, promenades à cheval…). Nous ressentons un petit malaise vis à vis de tous ces commerçants qui nous prennent pour des coffres forts sur pattes, l’argent faussant les relations. Ceci explique que nous ayons choisi des chemins en dehors des circuits touristiques, nous permettant de retrouver un peu d’authenticité auprès des habitants du Costa Rica profond et de nous fondre dans une nature restée intacte de tout développement immobilier.

DSCN2421 DSCN2464 DSCN2513 DSCN2413 DSCN2416

Ici,le slogan national est  »Pura Vida » et on se l’entend dire à tout propos par les  »Ticos », alors à notre tour, nous souhaitons à tous ceux qui nous lisent une  »Pura Vida » . A bientôt.

Plus de photos

DSCN2319 DSCN2332 DSCN2403

IMG_1693 DSCN2481 DSCN8395 DSCN8400 DSCN8402 IMG_1646 IMG_1676

DSCN6643 DSC_7681 DSC_7709 DSCN2337 DSCN2342 DSCN2349 DSCN2362 DSCN2387 DSCN2414 DSCN2415 DSCN2428 DSCN2433 DSCN2436 DSCN2437 DSCN2442 DSCN2506 DSCN6627 DSCN6629

DSCN2370 Si vous voyez Françoise floue, c’est parce qu’elle vient de tester les différentes bières….