Panama

Nous passons notre dernière semaine au Costa Rica en écumant les plages de la côte Pacifique.

DSCN2847 DSCN2865

C’est au bord de l’une d’elles que nous voyons les premiers singes capucins qui se seraient bien invités à l’intérieur de Vagabond.

DSCN2817 DSCN2831 IMG_2070

En mal de sensations, nous partons vers Bahia Drake, baie où la plupart des touristes sont amenés en avion et en bateau, car l’accès terrestre ne se fait que par une piste de 20 km réservée aux 4X4 avec passage de gué et de ponts de bois étroits et vétustes. Décidément  c’est au Costa Rica que nous avons le plus profité des capacités de franchissement de Vagabond.

DSCN2860 DSCN2861 DSCN2874 DSCN2883

Nous retiendrons donc du Costa Rica tous nos bivouacs idylliques, seuls sur de grandes plages, les plaines plantées de palmiers (pour l’huile) ainsi que de bananeraies, les terres plus élevées plantées de caféiers, la végétation dense, mais nous n’y avons pas trouvé la même chaleur humaine que dans les autres pays d’Amérique Centrale.

DSCN2849  DSCN2900 DSCN2910DSCN2898  DSCN2888

DSCN2842 Sécurité du travail? image saisie en sortie d’un virage sans aucune signalisation préalable….

Quelques photos supplémentaires

DSCN2835 DSCN2838 DSCN2848 DSCN2867 DSCN2878 DSCN2903 IMG_2076 IMG_2082DSCN2845DSCN2840

Dès notre entrée au Panama, nous sommes agréablement surpris de retrouver une ambiance plus chaleureuse. Lors de notre premier arrêt déjeuner à proximité d’un village, nous avons affaire à un groupe de jeunes qui viennent discuter et nous poser des dizaines de questions sur notre voyage.

Nous entrons dans la montagne pour nous rendre à Boquete puis continuons jusqu’à l’entrée du parc National Volcan Baru. Là nous bivouaquons devant la maison du gardien . Nous avons à nouveau des contacts sympathiques avec sa famille. Le gouvernement ne leur ayant pas fourni l’essence pour leur groupe électrogène, ils n’ont pas d’électricité. Nous leur rechargeons leurs téléphones portables et au petit matin, ils nous offrent des tomates de leur jardin.

Nous partons randonner sur le chemin « Quetzal » au coeur de la forêt en espérant voir cet oiseau emblématique, mais bien que nous soyons au coeur de son habitat nous n’avons cette fois-ci pas la chance de le rencontrer.

DSCN2917 DSCN2918 DSCN2919 DSCN2920

Nous passons par la ville de David où nous assistons à un défilé festif.

DSCN2924 DSCN2926 DSCN2928 DSCN2930

Retour en bord d’océan pour déguster une langouste et nous rapprocher de Panama City.

DSCN2933 DSCN2934 DSCN2936 DSCN2940

DSCN2943 Ecole de village en plein air.

L’entrée de la ville se fait en passant sur le pont des Amériques. Au dessous défilent les bateaux  entrant et sortant du canal.

DSCN2946 DSCN2949 DSCN2956

Comme dans toutes les capitales , la circulation est dense et nous découvrons d’abord des quartiers aux immeubles défraîchis avant d’arriver sur le bord de mer aux belles avenues bordées de la « sky line », ces gratte-ciel sièges de nombreuses banques et compagnies internationales.

DSCN2954 DSCN2965 DSCN8458 DSCN8461 DSCN8463 DSCN8469

Le canal de Panama commence  côte Pacifique à Panama City pour aboutir à Colon côte Atlantique. C’est un formidable raccourci pour la marine. Il avait été initié par Ferdinand de Lesseps (cocorico!) puis finalisé en 1914 par les américains qui en ont gardé l’exploitation jusqu’en 1999. Maintenant aux mains des Panaméens, il leur assure la prospérité. Plus de 11000 bateaux l’empruntent chaque année et sa capacité va être doublée par son élargissement et la construction d’une 3ème voie d’écluses plus longues et plus larges. Cette voie emprunte le lac Gatun et le lac Miraflorès,  chacun ayant des niveaux différents (+ 28 m pour le lac Gatun). Pour atteindre ces niveaux; 3 jeux d’écluses ont été construits: celui de Gatun, de Miraflores et de Pedro Miguel. Nous allons visiter les 2 premiers et ne nous lassons pas de regarder fonctionner ce manège. Nous apprenons que les locomotives ( 4 de chaque côté des plus grands bateaux) ne sont pas là pour le halage, mais pour centrer les bateaux, les plus gros passant à quelques centimètres de chaque côté.

DSCN2967 DSCN2982 DSCN2992 DSCN3001 DSCN3010 DSCN3018

Le pays de Panama est un isthme tout en longueur d’Ouest en Est, de seulement 80 km de large Sud- Nord au niveau de Panama City. Il relie l’Amérique Centrale au continent d’Amérique du Sud par sa frontière avec la Colombie, mais il n’y a aucne route qui relie les deux pays car la région du Darien est une jungle humide impénétrable. Nous nous rendons donc à Colon (côte Caraïbe) pour laisser Vagabond au port. Un cargo l’amènera à Carthagène  en deux jours de mer. Nous retournons en bus à Panama City où nous en profitons pour visiter les vieux quartiers historiques  avec leurs très jolies rues bordées de maisons colorées style Espagnol.

DSCN8472 DSCN8473 DSCN8477 DSCN8478

Nous quittons le continent Nord Américain en avion pour aller rejoindre Vagabond à Carthagène (Colombie-Amérique du Sud).

Nous avons sillonné ce continent pendant 20 mois en parcourant 69000 km. Il nous est impossible de récapituler nos coups de coeur tant ils ont été nombreux dans chaque état et chaque pays que nous avons traversé;  Partout la nature nous a révélé des merveilles. Tous nos contacts humains ont aussi été sources de grandes satisfactions.

Sans hésiter, si nous devions recommencer ce voyage, nous le ferions dans les même conditions (en essayant toutefois d’éviter la seule ombre au tableau qu’a été notre accident au Mexique…).

Notre enthousiasme est intact au moment d’attaquer la descente de l’Amérique du Sud.

DSCN2911 DSCN2913 DSCN2916 DSCN2925 DSCN2960 DSCN2961 DSCN2962 DSCN2968 DSCN2972 DSCN2985 DSCN2989 DSCN2993 DSCN2999 DSCN3000 DSCN3003 DSCN3024 DSCN8465 DSCN8467 DSCN8468 DSCN8476 DSCN8479 DSCN8480 IMG_2097

Pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à Panama

  1. Laurence et Patrick dit :

    Voilà donc la fin d’une aventure : l’Amérique du Nord et une nouvelle qui va commencer avec l’Amérique du Sud ! Quelle aventure grandiose vous vivez à tous les sens du terme : humaine, géographique, sociale, gourmande, etc…
    On languit la suite et peut être de vous rejoindre… qui sait l’année prochaine…

  2. lénou66 dit :

    Voir en vrai les immenses écluses du Canal de Panama, cela doit être impressionnant….Sympas, ils avertissent à l’éventuel passage de crocodiles sur la route !!!! Cette nature toujours aussi éblouissante et vos commentaires toujours aussi instructifs et ludiques….buen viaje…..

  3. Liliane Achard dit :

    Moi aussi j’ai connu les écluses…du Canal du Midi hi! hi! hi! 🙂

  4. Liliane Achard dit :

    Alors là….je cherche mes mots,que dire sur votre couple intrépide et très à l’aise dans votre incroyable aventure. Ah! si, vous avez toute mon admiration et je l’exprime sans aucune flatterie
    Les petits singes capucins sont trop mignons
    Bonne continuation! 🙂
    Amicalement
    Liliane

  5. Céline dit :

    Bonne continuation. Hier j’ai passé l’après-midi avec Sophie et Flavie et nous avons parlé de votre très chouette aventure. Bises Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.