Nord du Chili

Nord du Chili 13/08 au 04/09/16

dscn1123 

Le petit poste frontière de Paso Jama entre l’Argentine et le Chili est à 4200 m d’altitude, puis la route continue de grimper et nous attribuons une mention spéciale à Vagabond, qui pour son passage des 100000 km s’affranchit d’un enième col à plus de 4800 m, comme chaque fois avec une vigueur surprenante à cette altitude.

dsc_1294 dscn1158 dscn1156

Nous apercevons de grands rochers à l’écart de la route et décidons de partir hors piste sur ce haut plateau pour les approcher. Il s’agit de roches volcaniques spectaculairement érigées sur ces terrains sablonneux.

dscn1144 dscn1147 dscn1151

Nous apprendrons plus tard que nous venons de visiter l’un des plus intéressants sites des alentours de San Pedro. Après une séance photos nous rattrapons la route pour une forte descente sur San Pedro d’Atacama (40 km plus loin et 2300 m plus bas!!).

dscn1159 dsc_2072

Cette petite ville très touristique occupe une oasis sur le bord du Salar d’Atacama.

img-20160914-wa0044 dscn1401 img-20160914-wa0038 img-20160914-wa0039

De très nombreux tours opérators proposent des excursions vers les sites spectaculaires des alentours et font tout pour dissuader les touristes d’y aller par leurs propres moyens: les accès ne sont pas fléchés à partir des routes principales et les agences annoncent des risques de se perdre, sauf pour leurs chauffeurs expérimentés… Munis de quelques brochures nous partons pour visiter la Laguna de Tara. Il nous faut pour cela remonter par la route sur les hauts plateaux puis entrons dans l’immensité du désert par une piste et improvisons notre chemin parmi les nombreux tracés sablonneux pour arriver; au bout de 30 km, au bord de la lagune à 4900 m, au grand étonnement d’un guide qui nous avait précédés, venu nous demander comment nous avons fait pour ne pas nous égarer dans ce désert. Le lieu est magnifique et nous prenons encore un peu plus de hauteur en gravissant un promontoire de rochers où nous nous installons pour déjeuner avec une superbe vue à 360°.

dscn1193 dsc_1312 dsc_1313 dsc_1314 dsc_1323 dsc_1326 dscn1175 dscn1180 dscn1186 dscn1189 dscn1191

Retour sur San Pedro pour réserver une « cabana »pour la venue de Delphine et sa famille puis direction Calama pour aller les accueillir à l’aéroport. C’est un grand bonheur de les retrouver (…trouver pour Amanda)

dscn1411 dscn1417

et dès le lendemain nous reprenons la route pour San Pedro d’Atacama d’où nous allons rayonner pendant 5 jours.

A l’entrée du Salar nous allons à la Laguna Cejar avec ses eaux limpides fortement salées dans lesquelles nous nous baignons, ou plutôt nous trempons, juste le temps de contaster que nous restons sans peine en surface de cette saumure. La température de l’eau étant des plus fraîches nous en ressortons rapidement.

dscn1355 dscn1318 dscn1320 dscn1324 dscn1326 dscn1329 dscn1333 dscn1341 dscn1344 dscn1346 dscn1349

Nous allons visiter le Salar d’Atacama où vivent de nombreux flamants roses de plusieurs espèces.

dscn1121 dsc_1552 dsc_1564 dsc_1567 dsc_1592 dsc_1593 dsc_1609 dsc_1612 dsc_1623 dsc_1627 dsc_1629

dscn1363 dscn1361

Une des activités proposées près de San Pedro est le sandboarding ( surf sur les pentes de grandes dunes de sable). Nous louons les planches de surf et nous rendons dans la « Valle de la Muerte » pour nous adonner à ce sport. Bien que les remontées à pied soient éprouvantes, nous y prenons goût et nous nous arrêtons après le coucher du soleil.

dscn1384 dsc_1640 dsc_1655 dsc_1683 dsc_1709 dsc_1752 dsc_1860 dsc_1875 dsc_1877 dscn1369 dscn1375 dscn1377 dscn1379

Les geysers del Tatio sont un autre site incontournable de San Pedro. Le problème est qu’ils sont à 4320 m d’altitude et qu’il ne serait pas raisonnable d’emmener Edward et Amanda si haut. Françoise mamie (comme le dit Edward) se dévoue (avec plaisir) pour garder les enfants pendant qu’Alain conduit avec Vagabond, Rémi et Delphine jusqu’à ces geysers. Départ à 5h du matin pour être sur place au lever du soleil et -15° en arrivant…mais le spectacle en vaut la peine.

dsc_1942 dsc_1944 dsc_1947 dsc_1951 dsc_1953 dsc_1980 dsc_2004 dsc_2023 dsc_2024 dsc_2034 dsc_2038

Nous attendons que le soleil ait réchauffé l’atmosphère pour aller nous baigner dans la piscine naturelle d’eau thermale.

dig

dig

Sur le retour nous profitons des beaux paysages traversés. Delphine et Rémi découvrent vigognes, lamas et guanacos dans leur habitat naturel.

dsc_2067 dsc_2043 dsc_2046 dsc_2053 dsc_2054 dsc_2063

Tout près de San Pedro nous nous rendons dans la « Valle de la Luna », paysages grandioses ou très étriqués comme un passage dans une gorge très étroite. A la sortie de cette vallée le coucher de soleil nous offre un magnifique embrasement des nuages au dessus du Salar.

hdr

hdr

dscn1425 dscn1430 dscn1433 dscn1438 dscn1442 dscn1443 dscn1445 dscn1453 dscn1459 dscn1468 dscn1472 dscn1477 dscn1482

Nous partons de San Pedro pour rejoindre Iquique, au bord de l’océan Pacifique. Nous traversons une partie du nord du désert d’Atacama, le plus grand désert aride du monde (presque deux fois la superficie de la France!), 400 km sans voir un arbre ni la moindre verdure excepté une petite oasis. Curieusement, nous ne nous lassons pas des paysages que nous traversons, fascinés par cette immensité minérale, même si parfois quelques lignes droites de plus de 50 km sont un peu longues.

dscn1613 Au lever du soleil Vagabond se prend pour une coccinelle.

Un peu avant Iquique nous allons visiter l’ancienne mine de salpêtre de Humberstone, abandonnée en 1960 après 100 ans d’activité, maintenant musée du salpêtre, déclarée au patrimoine de l’humanité. Les conditions de travail des mineurs étaient dures mais la mine était une vraie ville avec son école, son théâtre, son église, son hôpital et les logements étaient simples mais fonctionnels.

dscn1503 dscn1484 dscn1492 dscn1494 dscn1499 dscn1500 dscn1501

Les sous sols du désert d’Atacama sont très riches en minerais, principalement de cuivre et font la richesse du Chili.

A Calama se trouve la mine de Chuquicamata, la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde dans laquelle fourmillent d’énormes camions bennes. Nous comptions la visiter, 2 faits nous ont poussés à renoncer : les enfants de moins de 7 ans sont interdits d’entrée et des voyageurs qui en revenaient n’étaient pas enthousiastes. La visite encadrée par l’office de tourisme se fait en bus, avec un seul arrêt au bord de l’immense excavation et peu d’explications sont données.

dsc_2076

L’arrivée sur Iquique est spectaculaire : la route descend fortement à flanc de montagne et on aperçoit la ville coincée entre l’océan et de grandes dunes. Le grand ciel bleu que nous avions eu au dessus du désert s’est transformé en grisaille à l’approche du Pacifique et la température est en chute. Nous ne pouvons donc pas profiter des belles plages comme nous l’espérions.

dscn1512 dscn1565 dscn1513-copie dscn1553 dscn1563 dsc_2186 dsc_2184 dscn1537dscn1540

Nous consacrons une journée pour aller voir « El Gigante de Atacama » qui est annoncé, avec ses 86 m de haut, comme la plus grande figure anthropomorphe du monde, qui remonterait à 900 ans. Nous sommes déçus car ce dessin à flanc de montagne n’est pas très spectaculaire.

dscn1568 dscn1566

Le lendemain, pour les mêmes raisons que précédemment, Françoise assure la garde de ses petits enfants pendant que Delphine, Rémi et Alain vont s’approcher du volcan Isluga (5530 m) duquel s’échappe en permanence une fumée blanche. Tout au long de la piste qui mène sur l’Altiplano au pied du volcan, Rémi n’a de cesse de s’exclamer : « look at this Delphine, it’s amazing!» (regarde ça Delphine, c’est extraordinaire!). Il est vrai que pour des habitués aux paysages du Royaume Uni, le changement est radical:pas un brin de gazon,pas une goutte d’eau qui tombe du ciel,même pas un seul nuage sur ce bleu intense au dessus de ce désert à perte de vue et tout ça à des altitudes inimaginables ! C’est dans ce cadre bucolique que Rémi a choisi de faire sa demande en mariage à Delphine, avec pour seuls témoins Alain et quelques lamas…A priori il a dû abuser de la potion magique à base de coca et de muna que Françoise lui avait concoctée pour l’aider à supporter l’altitude !! à moins que ce ne soit le manque d’oxygène qui ait anesthésié son cerveau!!En tout état de cause, nous en sommes ravis.

dsc_2117 dsc_2178dsc_2121 dsc_2132 dsc_2139 dsc_2166 dsc_2169-copie dsc_2174 dsc_2151

C’est à Pica que nous faisons notre dernière escale. Cette petite ville au milieu d’une oasis en plein désert a été créée grâce à l’eau qui remonte de son sous sol et qui a été mise à profit pour irriguer la plaine et planter de grands vergers. Oranges, pamplemousses, citrons, mangues et goyaves y sont excellents. Une source d’eau chaude jaillit entre les rochers. Une retenue a été amenagée créant une piscine d’eau thermale dans laquelle nous allons nous baigner.

img-20160914-wa0015 dscn1584-copie dscn1587 dscn1600 dscn1606 img-20160914-wa0011 img-20160914-wa0014-1

C’est déjà le retour sur Calama pour accompagner Delphine et sa famille à l’aéroport. Nous avons bien profité de tous les 4 pendant ces 15 jours et leur enthousiasme nous a bien fait plaisir.

dscn1628

dsc_2172 dsc_1304 dsc_2083 dsc_2092 dsc_2093 dsc_2095 dsc_2108 dsc_2113 dsc_2164

dsc_1621 dsc_1325

dscn1478 dsc_1315-copie-copie-copie dsc_1327-copie-copie-copie dsc_1634-copie-copie-copie dsc_1684-copie-copie-copie dsc_1725-copie-copie-copie dsc_1895-copie-copie dsc_2103-copie-copie dscn1125-copie-copie dscn1128-copie-copie dscn1137-copie-copie dscn1157-copie-copie dscn1168-copie-copie dscn1174-copie dscn1181-copie dscn1184-copie dscn1192-copie dscn1196-copie dscn1305-copie dscn1306-copie dscn1310-copie dscn1319-copie dscn1323-copie dscn1390-copie dscn1402-copie dscn1403-copie dscn1405-copie dscn1441 dscn1449

Pour marque-pages : Permaliens.

8 réponses à Nord du Chili

  1. LAU ET PAT dit :

    Un dernier commentaire pour aujourd’hui : va voir les autres comme d’hab j’ai pris du retard mais c’est tellement plaisant de rebrousser chemin avec vous !
    Sur cette page à San Pedro les paysages sont beaux aussi, mais le plus splendide tableau à voir c’est le sourire de mamie Françoise avec le mignon Edward et la jolie Amanda sur les genoux ! Cette photo éclipse tout le reste ! Je suis heureuse pour toi ! Quelles belles retrouvailles pour toute la famille ! Bisous.

  2. Liliane dit :

    Bon jour!!
    Vos petits -enfants dans vos bras et c’est le BONHEUR 🙂
    Amanda jolie comme un cœur et vous lui avez déjà donné le goût de l’aventure !!! les paysages sont beaux mais un peu moins colorés que les autres visités !!
    Pour moi,Vagabond le courageux,a la forme d’une tortue !!!!!
    Sympa,la demande en mariage !!
    Merci et bise amicale
    Liliane

  3. Gilles et Nadine dit :

    Bonjour Françoise et Alain, nous nous sommes rencontrés sur le parking de l’hôtel à Susques au mois d’août 2016. Nous sommes français et notre voiture de location était abîmée suite à un accident. Nous avons visité, comme vous, les alentours de San Pedro de Atacama et avons beaucoup aimé ces paysages. Vos photos sont très belles et les couleurs sont spendides. Nous avons ensuite visité l’Ile de Pâques. Nous avons beaucoup aimé l’accueil chaleureux des habitants, les moais près de l’ocean pacifique, les bons repas à base de thon. Bonne continuation et bon voyage. Votre famille est superbe. Des Toulousains qui voient l’été s’éloigner.

  4. Sophie dit :

    Bientôt notre tour!! On a hâte. Gros bisous

  5. Pauline dit :

    Photos magnifiques! C’est une incroyable aventure et tellement sympa de pouvoir la partager avec le reste de la famille!
    Bonne continuation!
    Pauline

  6. lenou dit :

    Quel immensité !!! Chapeau à Vagabond !!!
    Les paysages sont toujours extraordinaires mais je me suis régalée de vous voir tous réunis…Amanda est adorable et son frère super mignon parmi les fruits ….Françoise tu as du apprécier de pouponner. Et cette demande en mariage…Il n’y en a pas beaucoup qui ont du faire cela !!!Les lamas ont du être surpris !!!
    Bisous et bonne continuation…

  7. Delphine Remi Edward Amanda dit :

    C t genial de vous voir et de partager un moment de votre voyage avec vous!
    Merci pour nous avoir donne l oportunite de visiter une partie de ce magnifique pays, nous avons passe des vacances inoubliables!
    De tres gros bisous
    Delphine , Remi , Edward & Amanda

  8. On ne se lasse pas devant ces merveilleux paysages qui nous ont tant séduits. Dans un mois nous partons à la découverte de l’Asie. Une autre grande aventure ! Suerte. Erick et Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.