Colombie 3

Salento est encore une jolie ville Coloniale au pied de la cordillère centrale, c’est aussi le bas de la vallée de Cocora dans laquelle se pratiquent de belles randonnées parmi les palmiers de cire, géants atteignant jusqu’à 60 m de hauteur, qui poussent à des altitudes entre 1500 et 3100 m. C’est l’arbre emblématique de Colombie.

DSCN3730 DSCN3732 DSCN3736 DSCN3738 DSCN3744 DSCN3748 DSCN3755

Ici, les chevaux et les mules sont très utilisés comme moyen de transport et sont indispensables aux éleveurs pour descendre les bidons de lait par des sentiers caillouteux et escarpés, depuis les pâturages jusqu’aux routes carrossables.

DSCN3749

Nous optons pour une randonnée de 3 h à cheval sur ces mêmes sentiers. Après passage auprès d’une cascade, nous atteignons la maison des Colibris, où nous avons tout loisir d’admirer plus de 10 espèces vivant à cet endroit en liberté, attirés par 2 petits abreuvoirs mis à leur disposition par la propriétaire des lieux.

DSCN3804 DSCN3753 DSCN3765 DSCN3767

IMG_2220 IMG_2147 IMG_2184 IMG_2185 IMG_2191

Le lendemain c’est à vélo que nous partons pour une rando sympa qui se terminera à pied, certains passages étant trop difficiles.

DSCN3807 DSCN3816

Le désert de Tatacoa occupe une plaine à 400 m d’altitude entre les cordillères centrale et orientale. Le changement de décor est radical. Nous avons l’impression d’être retournés en Baja California, impression renforcée par la température de 43°. Un observatoire astronomique a été installé au milieu de ce désert. Le soir nous allons regarder dans les télescopes et avons droit à 2 bonnes heures d’explications dispensées par un astronome passionné.

DSCN3858 DSCN3820 DSCN3822 DSCN3829 DSCN3837 DSCN3842 DSCN3843

Nouveau changement total de décor avec la visite du parc archéologique de Tierradentro, village de montagne autour duquel ont été découverts 6 sites recelant des vestiges indigènes remarquables. Une randonnée de 7 h et de 1200m de dénivelé, grimpant entre bananiers, caféiers et orangers, nous a permis de visiter de nombreuses grandes tombes, salles creusées dans la roche (Hypogées), accessibles par des puits bordés de hauts escaliers descendant jusqu’à 6 m de profondeur. Parois, piliers et plafonds sont joliment décorés. De nombreuses poteries servant d’urnes funéraires ont été mises à jour ainsi que des statues. Tierradentro est isolé dans une vallée, et connu comme un repère des FARC. On y rencontre des pick-up transportant des hommes en civil armés, mais heureusement actuellement en trêve.

DSCN3863 DSCN3865 DSCN3871 DSCN3894 DSCN3895 DSCN3904 DSCN3908

Les bambous géants font aussi partie du paysage. Ils sont utilisés pour construire des ponts ou comme armatures de maisons.

DSCN3898 DSCN3891 DSCN3897

A tierradentro nous avons rencontré de nombreux français parmi lesquels Sergio et Claude voyageant eux aussi en camping car en provenance d’Aigues Mortes, puis Jean louis et Martine courageux voyageurs « sac à dos » pour 3 mois en Colombie. Nous échangeons nos anecdotes lors d’un souper au restaurant. Le lendemain, nous invitons Jean Louis et Martine à bord de Vagabond pour les 140 km de « route » de montagne pour atteindre Popayan.

DSCN3926

Vagabond a maintenant 84000 km et besoin d’une révision, principalement un changement de plaquettes de freins avant (toujours d’origine) et des amortisseurs que nous avons mis à rude épreuve sur de longs parcours de pistes accidentées.

Christophe et Béatrix (nos amis Suisses) nous avaient laissé l’adresse d’un concessionnaire à Cali chez qui ils avaient trouvé un super accueil et compétences. Nous nous y rendons et effectivement, nous y sommes très bien reçus par Carlos, le directeur des ventes qui nous invite à venir bivouaquer au pied de sa résidence et nous invite à souper chez lui pour nous présenter sa famille. Le lendemain matin, il nous invite à venir prendre une douche et le petit déjeuner avant de nous guider jusqu’à l’atelier où il nous a pris un rendez vous prioritaire.

DSCN3929 DSCN3933 DSCN3934 DSCN3935 DSCN3937 DSCN3943

Le travail n’étant pas terminé Samedi à midi, Luis Fernando,le patron du garage nous amène une bouteille de vin et nous propose d’aller nous installer pour le week-end dans sa finca en bord du lac Calima, une belle propriété avec piscine. Le lac étant venté Alain en profite pour faire du kite surf.

DSCN3956 DSCN3949 DSCN3952 DSCN3954

En Colombie 80°/° de la production d’électricité est d’origine hydroélectrique, ce qui explique les quelques grandes retenues d’eau que nous y avons rencontré. Malheureusement la sécheresse qui sévit depuis un an a provoqué une baisse inquiétante du niveau des lacs artificiels.

La plaine que nous parcourons pour aller de Cali à Popayan est toute consacrée à la culture intensive de la canne à sucre.

DSCN3976 DSCN3978

Popayan est située au pied du volcan Puracé qui est encore en activité. Nous en faisons la visite sous une pluie tropicale. Le centre ville est joli avec toutes ses façades blanches et ses balcons en fer forgé.

DSCN4027 DSCN4010 DSCN4014 DSCN4015 DSCN4016 DSCN4019 DSCN4021

Nous nous rendons à Silvia un mardi matin, jour de son marché hebdomadaire. Ce village de montagne est celui des indigènes Guambiano qui viennent vendre et acheter vêtus de leurs costumes traditionnels. Ils vivent dans des villages communautaires à l’écart de la modernité. Ce fut un plaisir de s’approvisionner dans ce marché haut en couleurs.

DSCN4000 DSCN3981 DSCN3983 DSCN3986 DSCN3988 DSCN3990 DSCN3992 DSCN3996

Plus au sud, nous passons par des cols à plus de 3200 m à travers des montagnes beaucoup plus arides et arrivons à la laguna de La Cocha à 2800m.

DSCN4127 DSCN4043 DSCN4046

Le très touristique village de El Puerto de La Cocha installé au bord de la lagune est une succession de restaurants et une multitude de Lanchas proposent des promenades. Nous allons sur l’une d’elles pour visiter l’île la Corota, le plus petit parc naturel national de Colombie où nous nous immergeons dans l’exubérante fôret tropicale humide qui la recouvre.

DSCN4083 DSCN4051 DSCN4052 DSCN4053 DSCN4055 DSCN4057 DSCN4060 DSCN4062 DSCN4066 DSCN4071 DSCN4073 DSCN4074

Nous allons manger un menu typique local: soupe de légumes + truite + patacon (banane plantain aplatie et frite) + riz et salade + agua de panela (jus de canne à sucre chaud) pour boisson. Nous nous en sortons avec une note impressionnante de 14000 pesos….soit 4 Euros.

Nous partons bivouaquer à 3600 m, au départ du chemin qui mène au cratère du volcan Azufral occupé par la belle Laguna Verde. Au matin, c’est à vélo que nous attaquons l’ascension des pentes du volcan. A mi-parcours, l’altitude, le pourcentage qui s’accentue et le sentier plus chaotique ont raison de la bonne volonté de Françoise qui laisse son vélo pour continuer à pied. Alain ne lâche pas prise et s’arrache pour atteindre, le souffle court mais sur son vélo, le mirador de la Laguna Verde à 4000m d’altitude.

DSCN4107 DSCN4111 DSCN4123 DSCN4112 DSCN4115 DSCN4118 DSCN4121

A Ipiales, nous allons visiter le Sanctuaire de Las Lajas remarquablement construit au fond d’un canyon, à cheval sur un torrent. C’est « le Lourdes » Colombien où la vierge de Las Lajas a accompli de nombreux miracles à en croire les innombrables plaques de remerciements fixées sur les rochers environnants.

DSCN4141 DSCN4145 DSCN4146 DSCN4151 DSCN4157  DSCN4154

C’est notre dernier jour en Colombie. Nos 50 jours passés dans ce pays nous ont comblés par la diversité des paysages que nous avons rencontrés et aussi par l’accueil que nous ont réservé les Colombiens toujours souriants, enthousiastes, travaillant en musique et apparemment sans stress.

DSCN3801 DSCN3736 DSCN3737 DSCN3740 DSCN3752 DSCN3754 DSCN3769 DSCN3771 DSCN3774 DSCN3923 DSCN3809 DSCN3846 DSCN3847 DSCN3918 DSCN3905 DSCN3867 DSCN3870 DSCN3904 DSCN3914 DSCN3909 DSCN3906 DSCN3899 DSCN3896 DSCN3892 DSCN3874 DSCN3876 DSCN3875DSCN3857 DSCN3856 DSCN3852 DSCN3848 IMG_2151 IMG_2166 DSCN3936 DSCN3940 DSCN3946 DSCN3968 DSCN3969 DSCN3970 DSCN3984 DSCN3987 DSCN3995 DSCN3999 DSCN4003 DSCN4005 DSCN4006 DSCN4007 DSCN4008 DSCN4011 DSCN4023 DSCN4024 DSCN4026 DSCN4032 DSCN4033 DSCN4035 DSCN4054 DSCN4056 DSCN4058 DSCN4065 DSCN4068 DSCN4069 DSCN4075 DSCN4076 DSCN4077 DSCN4082 DSCN4084 DSCN4091 DSCN4097 DSCN4104 DSCN4119 DSCN4153 DSCN4163 DSCN4164 IMG_2145

Pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à Colombie 3

  1. reulet dit :

    Bonjour,
    Nous nous sommes rencontrés dans des conditions un peu particulières à Durango. Depuis vous avez avancé nous sommes rentrés en France depuis septembre.
    La chère Colombie, magnifique, et les Colombiens si chaleureux!!!
    Bonne route
    Anne Marie Gabriel

  2. Patrick et Laurence dit :

    Wouah ! Un beau pays assurément la Colombie ! Presque deux mois passés au contact de ces gens merveilleux dans ces paysages fantastiques. Et à cheval, à vélo, en kayak ou en Kite, vous nous surprendrez toujours les vaillants retraités ! Les colibris sont supers mignons. Les indiens sont beaux sur les marchés colorés. Les lacs et volcans permettent de chouettes randonnées et balades. Et vos rencontres sont sympathiques. Bref Et Viva la Colombie ! Hasta Luego !

  3. lenou dit :

    Comme les autres amis, j’ai eu une belle surprise de vous voir à cheval….Grâce à vous, j’ai une autre idée de la Colombie. On parle toujours, de drogues, de trafics et de bien d’autres choses et là j’ai une belle image de la Colombie et des Colombiens. Alors merci encore…Comme quoi d’aller sur place est quand même plus intéressant !!!Bisous

  4. Achard Liliane dit :

    Le cheval ( BRAVO !! ) un autre moyen de transport !!!
    Vagabond va prendre un peu de repos !!!!
    C’est toujours aussi beau,coloré accueillant bref la vraie vie
    simple et généreuse
    Le sanctuaire de Las Lajas une pure merveille
    Il me faudrait beaucoup de place pour exprimer le plaisir
    de lire de regarder tout ce que vous cotoyé donc je m’arrète
    et vous fais une bise amicale

    P.S. Et en plus vous savez monter à cheval !!!!!

  5. Nous sommes ravis de vous avoir rencontrés et de voir que la poursuite de votre voyage en Colombie ne vous a pas déçus. Encore de belles photos notamment à Silvia.
    Bonne route en Equateur !
    Nous continuons en sens inverse vers Cartagena ; aujourd’hui San Gil nous accueille avec une chaleur à laquelle nous n’étions plus habitués
    Martine et Jean Louis, les courageux « sacs à dos »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.