Botswana 1

A l’extrémité Est de la bande de Caprivi aussi appelée Zambezi, nous quittons la Naminie pour entrer au Botswana. Nous nous arrêtons à Kasane pour partir en excursion pour la journée au Zimbabwe pour aller aux chutes Victoria situées sur le fleuve Zambèze. Elles sont parmi les plus imposantes au monde et en première place par la largeur en continu de la chute principale qui s’étend sur 1,7 km.Nous sommes en saison de débit maximum et le bruit est assourdissant mais le souffle qui fait remonter les gouttes d’eau crée une brume dense qui empêche de voir la totalité et ne permet pas de faire de belles photos.

Malgré un temps au beau fixe, chaque approche de la faille se soldait par une bonne douche !

 

De retour au Botswana, nous entrons au Parc National de Chobe parcourir les pistes du bord de la rivière Chobe où nous approchons (de très prés) de nombreux hippopotames et voyons un crocodile. Les girafes et les éléphants sont devenus notre quotidien et nous nous contentons maintenant de nous arrêter pour les contempler sans sortir l’appareil photos.

Le lendemain, nous arrivons en fin d’après midi à une autre entrée du même parc et nous sommes refoulés car nous n’avons pas réservé de camping à l’intérieur. Nous retournons donc à Kasane pour apprendre au bureau de tourisme que les places de camping à l’intérieur du parc sont toutes réservées pour le mois à venir. Nous décidons donc de le traverser sur une journée en commençant tôt le matin. Ce sera chose faite malgré les pistes de sable mou avec de profondes ornières sur lesquelles Vagabond s’est fort bien comporté.

Sortis de Chobe nous faisons un bivouac sauvage près d’un étang habité d’hippopotames et d’un gros crocodile…

C’est maintenant le parc National de Moremi que nous visitons pendant 3 jours. Là, les pistes sont toujours aussi sableuses mais en plus sont moins fréquentées et Alain doit fréquemment descendre pour aller dégager à la machette les branches d’acacias qui empiettent sur la piste et autres arbres que les éléphants viennent de coucher en travers du chemin…. sachant que le parc arbrite des lions et des léopards ! En plus des mamifères, nous voyons aussi de nombreux oiseaux.

Le Botswana a choisi depuis 1980 de développer un tourisme restreint pour minimiser l’impact négatif sur l’environnement et pour ce faire propose un nombre de places limité dans les camps des parcs à des prix prohibitifs : nous avons dû payer 86€ par nuit les emplacements des campings rustiques à l’intérieur de Moremi.

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Botswana 1

  1. pat et lau dit :

    Impressionnante la piste de Moremi : c’est Françoise qui s’y colle pour la traversée de la « piscine » pour vérifier la profondeur ? et entre les broussailles c’est la machette d’Alain qui entre en action ? Vous êtes de sacrés aventuriers !
    A plus tard : j’ai encore du retard sur la lecture de votre blog mais je prends le temps de me balader en votre compagnie et je me régale ! Merci. Bisous.

  2. liliane dit :

    Toujours aussi beau
    Amicalement
    Liliane

  3. Hélène dit :

    Impressionnante ces chutes…Quelle violence et quelle beauté en même temps….Rouler sur une piste et rencontrer des girafes, éléphants et autres animaux vous paraît à présent anodin mais pour moi c’est magique….Toujours aussi émerveillé par vos photos et vos films. Après la visite est chère mais ils ont raison de protéger leur patrimoine nature..Bisous bisous et bonne route….

  4. Vos photos sont absolument magnifiques. Bravo aux photographes et vidéastes.
    Il m’a semblé reconnaître certains oiseaux que nous avions vu ensemble en Uruguay.
    Bises de nous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.