Suite et fin de notre périple en Afrique

10/06 au 30/07 2019

Après avoir quitté la Namibie, toujours dans le Kalahari, nous entrons à nouveau en Afrique du Sud en traversant la rivière Orange puis nous partons sur la côte atlantique.

Nous entrons dans le Namaqua National Parc créé en pleine zone diamantifère. Nous roulons sur des pistes sablonneuses au plus près de l’océan pendant 2 jours sans rencontrer âme qui vive. Les animaux sont peu nombreux : des oiseaux marins et quelques otaries mais le côté sauvage de ce parc nous ravit.

La sortie se fait à Hondeklip où est installée une immense mine de diamant. Nous empruntons la belle route qui la dessert parmi un trafic intense de gros camions.

Plus au sud nous nous arrêtons à Strandfontein sur un parking de bord de mer où nous avons le plaisir de rencontrer Stéphane et Mireille en train d’installer leur Defender pour leur premier bivouac en Afrique du Sud car ils l’ont récupéré le jour même à Cape Town. Bien qu’ils aient beaucoup d’affaires à mettre en place, nous discutons longuement puis les invitons à venir prendre leur repas au chaud dans Vagabond afin d’échanger nos expériences de voyageurs. A noter que, sur le continent Africain, c’est seulement notre deuxième rencontre fortuite avec des voyageurs français (la première avait été avec Christelle, elle aussi en Defender,  en début de voyage) suivie de la rencontre avec Nat et Jean, qui elle avait été programmée.

Nous mettons maintenant le cap sur la route des vins. Nous sommes bien loin de l’aridité et des pistes poussiéreuses que nous avons parcourues ces derniers mois. Nous roulons dans des paysages verdoyants de pâturages, de cultures et d’immenses vignobles. Nous passons une nuit dans un domaine viticole et, après dégustation, nous achetons quelques bouteilles de bon vin.

Nous allons au sommet de la colline qui domine la ville de Paarl voir le monument érigé à la gloire de la langue Afrikaans. Il est constitué d’un ensemble de colonnes de 13m à 57m de haut représentant les différentes langues qui l’ont formée.

Nous rejoignons la côte de l’océan Indien à Mossel Bay puis la longeons jusqu’à Port Elisabeth où nous allons rencontrer le transitaire car nous avons appris quelques jours auparavant que notre embarquement sur le cargo prévu le 25 Juin ne serait pas possible faute de place. Nous avons alors envisagé de laisser Vagabond en gardiennage chez le transitaire qui se serait chargé de l’expédition fin juillet mais nous n’avons pas opté pour cette solution car nous aurions dû laisser toutes les clés pour qu’il puisse être inspecté par les douanes ainsi que le carnet de passage en douane. En ajoutant à ceci le coût du gardiennage et le souci de ne pas le rentrer nous- mêmes dans le port nous décidons de rester un mois de plus pour attendre le prochain cargo.

Il nous restait un parc national à visiter : celui de Addo Elefant près de Port Elisabeth. Nous allons y passer 2 jours mais comme le camping est complet nous passons la nuit au bord d’un chemin juste à l’extérieur. C’est toujours ça d’économisé d’autant plus que nos pass d’entrée achetés l’an dernier sont toujours valables. Cette visite ne nous laissera pas un souvenir impérissable. Certes nous avons vu de nombreux éléphants mais ceux-ci étaient moins impressionnants que ceux rencontrés auparavant, un peu plus petits et moins agressifs, certains créant un embouteillage en traversant tranquillement la route entre les voitures. Les autres animaux observés étant couramment rencontrés en Afrique : phacochères, autruches, zèbres, topis, mangoustes, impalas et koudous ; nous nous rendons compte que nous sommes devenus difficiles…

Nous avions déjà bien visité cette région de l’Afrique du Sud et le contre temps nous a quelque peu sortis de la dynamique de notre voyage. Nous décidons de passer ce mois supplémentaire en mode vacanciers : peu de visites, relax en s’installant plusieurs jours à chaque bivouac, un peu de vélo et de longues marches sur les plages de l’océan indien. Nous ramassons ce que nous prenons pour un joli coquillage mais après s’être documentés sur internet nous apprenons que c’est une poche qui se forme en bout d’un des tentacules d’une pieuvre pour lui servir à transporter ses œufs, au nom de paper nautilus (nautile de papier ou argonaute), c’est un objet qui est recherché par les amateurs et qui se négocie,pour cette taille là, autour de 250$.

Nous voyons plusieurs fois des dauphins s’amuser dans les vagues et, un peu plus loin, les orques et les baleines souffler et taper la mer avec leurs queues.

Tout au long de notre voyage en Afrique nous avons assisté à de très beaux couchers de soleil confirmés ici en bord d’océan indien par de splendides embrasements.

Pour finir notre séjour nous nous rendons à Jeffreys Bay où se déroule l’étape Africaine des championnats du monde de surf. Ils profitent ici d’une très belle vague ( la meilleure du monde si on en croit l’affiche à l’entrée de la ville !).

Nous assistons à un très beau spectacle donné par les meilleurs surfeurs et surfeuses de la planète, l’occasion de prendre quelques photos sympas. Parmi les compétiteurs, il y a une légende du surf en la personne de Kelly Slater, américain onze fois champion du monde assailli par les fans et les reporters à chacune de ses apparitions (le chauve sur les photos).

Il est maintenant temps de retourner sur Port Elisabeth pour embarquer Vagabond, ce qui sera fait très rapidement car le bateau était en avance.

Nous tournons la page Africaine, 3 ème continent de notre tour du monde commencé en Mars 2014. 12 pays visités en Afrique en 16 mois, 62 000km parcourus avec notre fidèle Vagabond qui affiche maintenant 222 000km…et nous nous sommes vraiment plu sur ce continent où nous reviendrons sûrement.

Nous avions envisagé d’enchainer en expédiant Vagabond directement sur l’Australie mais des problèmes de logistique nous ont incités à repasser par la France d’où nous repartirons par la route vers l’Asie…si nous ne changeons pas à nouveau d’idées ! Avant ce nouveau départ nous allons, au 1er janvier, récupérer et réaménager notre maison et entre temps nous envisageons de partir un peu en Afrique du Nord (Maroc ? Tunisie ?  ).

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Suite et fin de notre périple en Afrique

  1. Betton dit :

    Encore de supers paysages et que d’animaux incroyables. Bisous

  2. BOMPAN Sylvie dit :

    bonjour,

    merci beaucoup pour ce site et vos comptes rendus toujours parcourus avec plaisir, d’autant plus que nous envisageons un voyage similaire.
    J’espère que vous êtes maintenant bien rentrés?
    une petite question, y a t-il une raison de votre choix d’avoir fait arriver le véhicule à Walvis Bay et repartir de port Elisabeth alors que vous étiez en Namibie?
    votre avis et expérience nous intéressent, quel est le mieux?

    en vous remerciant, nous serons en novembre début décembre au Maroc, Sahara occidental, je crois avoir lu que vous envisagez aussi cette destination dans cette période, peut-être aura t-on le plaisir de ce rencontrer

    bien cordialement
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.