Salvador de Bahia à Rio de Janeiro

Salvador de Bahia à Rio de Janeiro

10/03 au 3/04/2017

Après quelques beaux bivouacs en compagnie des Palatheo sur les plages et dans les dunes en bord d’océanDSC_5131 DSCN4261 DSCN4262,

nous accélérons un peu notre descente vers le sud car nous devons nous rendre à Salvador de Bahia pour accueillir Annie José, la sœur de Françoise, qui vient se joindre à nous pour 17 jours. Dés la sortie de l’aéroport, nous la familiarisons avec la cartographie déplorable de notre GPS qui nous fait tourner en rond plus d’une heure avant de regagner ,à quelques kilomètres de là, la plage « Do Flamengo » où nous lui avons réservé une chambre dans une pousada (hôtel).

Troisième ville du Brésil(un peu plus peuplée que Paris), nichée au fond d’une vaste baie, Salvador de Bahia nous a séduits par son caractère tropical et afro-brésilien. 80°/° de la population est noire, descendant d’esclaves africains et les promenades dans les rues pavées du centre historique nous ont plongés dans cette ambiance nonchalante propre aux originaires de cet autre continent.

DSCN4288 DSCN4270 DSCN4271 DSCN4279 DSCN4280 DSCN4282 DSCN4284 DSCN4287

Le nombre d’églises est impressionnant… il y en aurait 365 !!! Dans l’une d’elles, l’église de « São Francisco », les murs sont décorés « d’azulejos » peints à la main en 1720 au Portugal.

DSCN4291 DSCN4292 DSCN4293

Nous quittons la ville en empruntant un ferry pour rejoindre l’autre côté de la baie, ce qui nous fait éviter plus de 100 km que son contournement exige.

DSCN4294

Nous commençons notre route vers le sud en profitant des belles plages et dunes bordées de cocotiers pour quelques baignades dans une eau tempérée.

DSCN4332 DSCN4302 DSCN4306 DSCN4330

Nous nous écartons du bord de mer pour entrer dans les moyennes montagnes. La végétation est splendide : des étendues de caféiers vert foncé auxquels se mêlent bananiers, jacarandas, tulipiers et autres grands arbres couverts de fleurs aux couleurs flamboyantes.

DSCN4382 DSCN4317 DSCN4318 DSCN4350 DSCN4360 DSCN4366 DSCN4371 DSCN4381

Nous atteignons le sanctuaire de Caraça d’où nous partons randonner en pleine végétation dense jusqu’à une belle cascade.

P1040064 DSCN4389 DSCN4404 DSCN4408 DSCN4421 DSCN4426 DSCN4439 DSCN4445 DSCN4449 P1040050 DSCN4432

A Santa Teresa, jolie ville montagnarde, nous visitons le musée de biologie. Au XXème siècle, un biologiste local a mené ici des études sur la remarquable variété de colibris et d’orchidées de la région. Bien qu’en totale liberté, les colibris viennent toujours boire l’eau sucrée qui leur est offerte.

P1040039 DSC_5158 DSC_5167 DSC_5177 DSC_5216 DSC_5240 DSC_5244 DSC_5265 DSCN4390 P1040004 P1040007

Nous empruntons une piste de terre pour nous approcher de la cascade Tabuleiro haute de 270 m dans le parc National Da Serra Do Cipo quand nous nous retrouvons sous une forte pluie, arrivés au parking le gardien vient nous dire que le chemin d’accés est interdit par temps de pluie car glissant. Nous déplorons d’avoir fait ce grand détour pour rien.

P1040080 P1040079

Connue comme la plus belle ville coloniale de la région, Ouro Prêto doit sa richesse et son nom à la découverte de grande quantité d’or dans ses sous sol.

DSCN4485 DSCN4463 DSCN4465 DSCN4466 DSCN4467 DSCN4468 DSCN4472 DSCN4474 DSCN4478 DSCN4479 DSCN4481 DSCN4483

Au XVIIIème siècle 35 tonnes d’or ont été extraits de la mine de Passagem. Une petite partie des 35 km de ses galeries se visite. Nous empruntons un wagonnet du funiculaire bringuebalant qui descend sur 315 m jusqu’à 120m de profondeur puis nous marchons dans une galerie jusqu’à une rivière souterraine. Une visite qui ne nous laissera pas un souvenir imperrissable !!

DSCN4505 DSCN4495 DSCN4498 DSCN4503

Nous partons maintenant vers Tiradentes, une autre ville coloniale plein de charme toujours avec ses rues grossièrement pavées, ses nombreuses églises et de jolis taxis-calèches.

P1040122 DSCN4516 DSCN4517 DSCN4520 DSCN4522 DSCN4523 DSCN4525 DSCN4526 DSCN4529 DSCN4531 P1040112

Après la visite ratée de la cascade, une autre déconvenue nous attend alors que nous approchons de Teresopolis, la route est barrée car 2 ponts sont en réfection, à nouveau pas mal de km pour rien !!

Les routes au Brésil sont la plupart du temps en très mauvais état. Visiblement ils n’ont aucun budget pour boucher les nids de poule par contre ils trouvent l’argent pour construire des ralentisseurs ici appelés « Lombadas », véritables marches d’escalier à franchir en 1ère, souvent espacés seulement de 100 m dans les agglomérations, mais aussi parfois en pleine voie rapide où même piste d’accélération!!Ceci combiné aux ensembles routiers jusqu’à 30 m de long demande au chauffeur une attention particulièrement soutenue.

P1040133 DSCN4537

L’arrivée sur Rio de Janeiro nous fait prendre conscience de l’ampleur de la ville : 35 km avant le centre, nous sommes déjà en pleine urbanisation. Il faut dire que Rio est 3 fois plus peuplée que Paris. Passé les quartiers des favelas installées sur le flanc des collines, nous admirons le site exceptionnel dans lequel la ville s’est étendue. De petits îlots donnent du charme à la grande baie traversée par un pont de 10 km de long. Nous prenons le téléphérique pour atteindre le sommet du Pain de Sucre, la vue à 360° est admirable.

DSCN4595 DSCN4570 DSCN4575 DSCN4577 DSCN4586 DSCN4587 DSCN4589 DSCN4590 DSCN4592

Nous découvrons les nombreuses plages, dont bien sûr la fameuse « Copacabana » et toutes les collines pointues séparant les quartiers.

DSCN4599 DSCN4601 DSCN4622 DSCN4623

Au sommet d’une des plus hautes, le Corcovado, est installée la statue du « Cristo Redentor », autre emblème de la ville, qui domine toute la baie. Nous nous rendons dans le parc de Tijuca, grand poumon vert, pour atteindre le Corcovado mais nous sommes dimanche et la route d’accés est fermée. Nous continuons quelques km à pieds dans cette forêt luxuriante jusqu’à avoir un point de vue sur le dos de la statue sur fond de baie.

DSCN4605 DSCN4607

Le lendemain, après une promenade sur la plage de Copacabana, nous ramenons Annie-José à l’aéroport car c’est déjà la fin de son séjour. Nous sommes contents d’avoir pu l’accueillir et lui faire partager notre vie de vagabonds ! Certes cela nous a demandé un peu de rigueur dans l’organisation, mais cela n’a pas été contraignant, même l’installation de son lit en dinette s’est avéré aisée et nous avons ainsi évité les fastidieuses recherches d’hébergement.

DSCN4305 DSCN4304 P1040105

Les restaurants sont l’occasion de faire découvrir à Annie-José les plats typiques que nous avions appréciés. Parmi eux la « feijoada »(très proche du cassoulet) et la « moqueca »( crevettes ou poissons en petits morceaux cuits dans le lait de coco) suivis de pâte de goyave.

P1040067 DSC_5132 DSC_5136 DSC_5141 DSC_5151 DSC_5155 DSC_5221 DSC_5236 DSC_5237 DSC_5255 DSC_5262 DSC_5266 DSC_5268 DSC_5272 DSCN4254 DSCN4256 DSCN4264 DSCN4265 DSCN4267 DSCN4328 DSCN4354 DSCN4443 DSCN4447 DSCN4459 DSCN4536 DSCN4634 P1040022 P1040026 P1040049

Pour marque-pages : permalien.

4 réactions à Salvador de Bahia à Rio de Janeiro

  1. Annie a écrit:

    Quel reportage ! Un régal, encore une fois !!
    Passez de belles fêtes de Pâques,
    bons bisous de Clarensac, Annie M

  2. LAU ET PAT a écrit:

    Coucou,
    Je me suis égarée au gré de vos lignes et splendides photos avec un grand plaisir de convalescente…
    Je suis ravie pour toi que ta sœur ait pu partager quelques jours de votre grande aventure.
    Les colibris sont trop mignons et Rio reste Rio ! Les plages et la végétation luxuriante donne envie d’y aller même si les villes ne sont pas toujours à notre goût.
    A très bientôt. On vous embrasse et on vous souhaite une bonne continuation.

  3. Liliane a écrit:

    La fatigue n’a aucune prise sur vous à voir vos mines splendides
    Comme toujours vos reportages réussis m’émerveille
    Et aucun obstacle ne vous décourage
    Nous sommes des sœurs jumelles !!!!
    Bon encore une fois merci et bonne continuation avant votre retour en France et c’est un papa qui va être content :-)
    Bise amicale
    Liliane

  4. lenou a écrit:

    Dommage que vous n’ayez pas pu visiter ce que vous aviez prévu mais même ici cela arrive !!! Ta soeur est vraiment « une jumelle » !!!! à part les cheveux !!!
    J’ai l’impression que les rues étaient désertes lors de vos visites….
    Rio, quel paysage de rêve vu de là-haut !!!
    Votre repas a l’air appétissant.
    Bisous et hasta luego !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *